Varilux fête ses 60 ans d’innovation !

09 avril 2019 | Essilor

Les verres progressifs, forts de 60 ans d'expertise !

En 2019, Varilux permet à plus de 400 millions de presbytes de mieux voir – soit un nombre supérieur à la population des États-Unis. Cela représente aussi plus d’un verre progressif sur deux choisi à travers le monde. Rien de surprenant, c’est le verre progressif le plus recommandé par les professionnels de la vue. Étant le précurseur des verres progressifs, Varilux a toujours su mettre ses avancements technologiques au service des besoins consommateurs. C’est pourquoi 96 % des porteurs se disent satisfaits de leurs verres Varilux.

Tout a débuté, il y a déjà 60 ans – en 1959. Bernard Maintenaz, ingénieur chez Essilor, souhaitait offrir à son père une meilleure solution visuelle, plus esthétique, mais surtout moins incommodante que ses verres bifocaux. Bernard consacre ses recherches au développement d’un verre offrant une transition progressive entre la vision de près et celle de loin.

Lorsqu’il réussit, c’est une véritable révolution dans le domaine de l’optique, puisque le nouveau verre réduit l’effet de déséquilibre causé par les autres verres – en plus d’offrir une solution nettement plus jolie.

Le porteur au centre des découvertes

Alors que les verres progressifs deviennent de plus en plus répandus, Essilor poursuit ses recherches afin d’améliorer son produit, de surpasser les attentes des consommateurs de façon continue et d’offrir les meilleurs verres à une plus large gamme de consommateurs. Le verre Varilux peut d’ailleurs faire bénéficier jusqu’à 30 brevets dans un seul verre.

À l’image de M. Maintenaz – leur précurseur – Essilor continue de penser initialement aux consommateurs pour guider les recherches qui mènent au développement de nouvelles technologies. Par exemple, afin de développer un verre progressif répondant à la physionomie et aux besoins spécifiques des porteurs asiatiques, divers groupes de porteurs ont été invités à participer aux recherches ayant mené au lancement du produit Varilux Azio.

De même, en 2008, afin d’être en mesure d’offrir une personnalisation innovante et unique, Essilor développe les technologies Visioffice et Eyecode, permettant de mesurer plusieurs critères individuels pouvant influencer la composition des verres progressifs – toujours dans l’optique de réduire les impacts sur la vie des clients.

Finalement, en 2017, Essilor a étudié l’effet des nouvelles technologies sur les porteurs et a développé deux solutions innovantes – la Collection Bleue, incluant une technologie intégrée directement au verre permettant de protéger l’œil contre les effets nocifs de la lumière bleu-violet ainsi que Varilux X Series, la technologie progressive la plus sophistiquée à ce jour. Ce verre, développé en collaboration avec des panels de porteurs-testeurs, offre l’expérience de vision la plus nette et la plus personnalisée à ce jour.

Quand choisir des verres progressifs ?

Un verre progressif aide à corriger la presbytie, en rétablissant une vision nette à toutes les distances – contrairement aux autres solutions optiques, tel que le verre simple de lecture et un verre mi-distance. La presbytie est un trouble de la vision qui rend la focalisation difficile pour voir de près. Évolution naturelle de la vision, la presbytie apparaît généralement vers la quarantaine, sans discrimination de sexe. En vieillissant, le cristallin perd une partie de son élasticité et – par conséquent – sa capacité d’accommodation. Il devient alors incapable d’assurer la mise au point qui permet de bien voir de près.

Donc, si vous devez maintenant vous mettre à bout de bras pour lire un livre… ou vos textos, il est maintenant temps d’aller visiter votre optométriste, car il s’agit de l’un des signes de la presbytie. Il posera le diagnostic approprié en plus de vous assurer l’absence d’un autre trouble de la vision. La santé visuelle passe d’abord par la prévention, puis par l’adoption des meilleures technologies de protection et de correction.

Je partage cette nouvelle